Contrexéville avec Passion mais Raison

© 2050 - Jean-Pierre Fournier

Image révélatrice ...

04/08/2016

 

 

... DE CE QUE PEUT RESSENTIR UN CONSEILLER MINORITAIRE DANS CERTAINES SITUATIONS

 

ICI, IL S'AGIT DU DEVENIR DE LA GESTION DU TOURISME SUR CONTREXEVILLE ET VITTEL

 

Conseil Municipal du 28 juin 2016, point 10 – Signature d’une convention de partenariat avec la ville de Vittel et la communauté de communes Terre d’Eau pour la création d’un nouvel outil de gestion et de promotion du tourisme.

 

Au cours de ce conseil, j’ai argumenté de nouveau mon opposition au recours d’office à une SPL (Société Publique Local) pour gérer le tourisme à Contrexéville et Vittel.


De plus, un article de la presse locale, paru le 25 juin 2016, exposait ce thème évoqué lors du dernier conseil municipal de Vittel. Ma réaction immédiate, partagée avec mes colistiers, a été la suivante :

« …. Ce thème évoqué, débattu (pas sûr !) et décidé à Vittel sera le point 10 du prochain conseil municipal de Contrexéville du 28 juin.


Autrement dit, quels que soient les propos que je développerai ce mardi 28 juin, tout est bouclé. Luc Gerecke et son équipe, ayant convenu avec leurs homologues vittellois de cette issue, savent qu’ils ont la majorité et que cela est réglé. « Autant pissé dans un violon ! ».


En commission « Tourisme » du 14 juin 2016 et lors du conseil d’administration (CA) de l’Office de Tourisme du 22 juin 2016 où le maire, l’adjoint aux finances et l’adjoint au tourisme étaient présents, je me suis opposé à ce projet.


Et ce mardi 22 juin, j’ai été suivi en cela par les divers représentants d’hôtels, de l’Office de Tourisme et des Thermes qui siègent dans ce CA. En effet, cela pose énormément de problèmes sur les agréments, sur les propriétés des produits (le forfait ligne est propriété de l’association Office de Tourisme de Contrexéville), sur la gouvernance (seuls les élus politiques décident et non plus les divers acteurs avec les politiques – quid de l’entente Vittel-Contrexéville dans le futur ? Etc……


De plus, il y a mensonge.


La loi Notre n’impose, au 1er janvier 2017, que le transfert de la promotion touristique aux communautés de communes et non la fusion des offices de tourisme. Et en plus, des amendements pour des exceptions à ajouter à cette loi sont à l’étude pour retirer de cette mesure, ou de cette obligation, les offices de tourisme de communes classées nationalement « Touristiques » comme c’est le cas de Contrexéville.

 

Conclusion : c’est un choix politique (J’ai le pouvoir, je décide, c’est moi qui ait l’argent) qui s’appuie sur les majorités obtenues dans les conseils municipaux sans prise en compte de :


• l’avis des multiples acteurs du tourisme et du thermalisme,


• celui des élus minoritaires et qui ont, en plus, de par leurs divers engagements antérieurs et actuels, une plus grande expérience dans ce secteur que les élus actuels qui ……………. débarquent !
…. »

 

Je n’ajouterai que peu de choses dans ce compte rendu. Pour tout besoin de développement, me contacter.

 

En résumant à l’extrême, les points soulevés lors de mon intervention ont été :

 

- le choix du cabinet d’études de présenter comme seule solution efficace la SPL, sans développer la perspective associative (La piste de la société d’économie mixte – SEM – étant une formule peu réactive a été abandonnée. Ce que je conçois et partage),


- le côté humain (salariés, partenaires investis, acteurs locaux, …)


- la question de la gouvernance et du processus de décision,


- la rotation des élus municipaux,


- la période de mise en place de cette SPL (au 1er janvier 2017),


- le devenir des divers agréments obtenus (Pour Contrexéville : Station Verte, Station Touristique, …),


- la centrale de réservation gérée par l’Office de Tourisme de Contrexéville,


- la stratégie de développement des Thermes de Contrexéville (travaux, démarche pour la qualification « Rhumatologie », …),


- le produit « Forfait Ligne » propriété exclusive de l’Office de Tourisme de Contrexéville,


- l’anticipation rapide sur des aspects non obligatoires ou non contraints par la loi NOTRe qui ne s’intéresse qu’à la promotion touristique et qui pourrait faire l’objet d’amendements suite aux multiples interventions de grandes stations touristiques de tout type,
- …

Ai voté contre.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Jean-Pierre Fournier

Liste

Contrexéville

avec Passion

mais Raison

Liens utiles

Contrexéville

Recherche par tags
Please reload

Me suivre
  • Facebook Basic Black